Etude de cas – 1er achat – Comment être dégoutté par l’immobilier

Etude de cas 

Je ne me présente pas comme un expert, loin de la.

Je ne suis pas (encore) rentier immobilier

Je n'ai pas de Lamborghini.

Cependant, j'ai déjà acquis plusieurs biens et je me forme tout le temps sur le sujet. 

Donc, forcément,  j'en connais un peu plus que mon entourage.

Et j'aimerais vous partager une étude de cas.


Il s'agit d'un ancien collègue qui a fait son premier achat immobilier.

Et, malheureusement,  il a fait toutes les erreurs possibles et inimaginables.

Quand je l'ai croisé dernièrement et qu'il m'a raconté son histoire, j'étais énervé et triste.

Énervé, car toutes les erreurs qu'il a commit, il aurait pu les éviter avec un simple coup de fil.

C'est comme dans qui veut gagner des millions et l'appel a un ami. Si tu bloques sur une question à 1 million sur l'histoire de France et  tu sais que tu as un pote calé dans l'histoire de France, tu l'appelles non?

Et bin, lui, il a pas appelé...

Et il a perdu.

On commence..

1 - Ne pas négocier

Le bien est un bien ancien dans une résidence des années 70. Les propriétaires assez âgés n'ont pas fait de travaux depuis des années. Le bien présente de nombreux défaut.

Il a demandé à l'agent immobilier si il y avait une marge de négociation. Elle a dit '2000 euros max'...

Il a donc négocié de 2000 euros.

(Les propriétaires avaient fini de payer leur crédit depuis longtemps et les prix d'il y a 30 ans ne sont plus les mêmes que maintenant...)

2 - Ne pas faire d'estimation pour les travaux

Mon collègue a parlé des travaux à faire à l'agent immobilier. Celui-ci lui a répondu: "Avec 10 000 euros on est bon, cuisine, salle de bain, électricité, peinture, plancher"

Et...

Il l'a cru sur parole.

(on est plus proche des 30 000euros pour la remise à neuf total )

3 - Il ne s'est pas fait accompagner par son notaire

Bien qu'il était totalement dans son droit, il ne s'est pas fait accompagner par son propre notaire...


4 - Il a mis 10% de la somme en séquestre

Le notaire du vendeur lui a mis la pression pour qu'il mette 10% du prix de l'appartement en séquestre.

Ce qu'il a fait (bah oui, il avait les fonds donc tout roule)

(Le sequestre n'est pas obligatoire, il faut juste négocier avec le vendeur)

5 - Mauvais prêt

Même si le taux n'est pas le plus important, son courtier n'a pas été en mesure de négocier un taux intéressant.

Malgré sont gros apport.

Il a du domicilier ses revenus dans une autre banque, pour peu de différence en terme de services et de différence de taux...

De plus il n'a pas négocier les frais de remboursement anticipé. 

Il n'a pas demandé de différé pour les travaux sachant qu'il est locataire actuellement.

(pour 0.5 points de crédit rester dans votre banque si elle vous accorde un prêt)

6 - Vendeur sans scrupule

Les vendeurs avaient pas mal de meubles qu'ils ne voulaient/pouvaient pas bouger. Ils ont fait une offre irrésistible à mon collègue: "On te laisse le living pour 250€ qu'en dis-tu?"

Il a accepté de les garder pour 200€... J'ai cru halluciné

7 - Budget travaux

Le budget n'ayant pas été pris en compte dans le prêt, il a du sortir l'argent de sa poche sans savoir combien il allait devoir mettre.

Résultat, il ne peut pas faire tous les travaux nécessaires...

J'exagère un peu mais vous voyez l'idée

J'exagère un peu mais vous voyez l'idée...

8 - Mauvais entrepreneurs

Après avoir demandé 3 devis (bien), il a pris l'entrepreneur conseillé par l'agent immobilier.

La raison de son choix? Le prix (pas bien)

4000€ au black quand les autres sont autour des 15000€ - 17000€ c'est une très bonne affaire, non?

Résultat: Le boulot a été mal fait et l'entrepreneur ne donne plus signe de vie...

9 - Charges et taxes trop élevés

Si on additionne les charges de copropriété, les taxes d'habitation, taxes foncières, il y a environ 400€ de charges en plus du crédit.

(Il a pris un crédit court car "Ca sera payé plus vite" aussi, j'ai failli oublié...)

Conclusion

Vous pensez surement que j’exagère et bien, non!
C'est la triste vérité.

Mon collègue s'est fait plumé. Après deux mois à payer son crédit et son loyer, il a enfin pu 'emménagé'.
Il est dans son logement, mais il reste encore des travaux a faire.

En espérant que vous ferez attention lors de vos achats immobiliers.

J’espère avoir pu vous aider !


Vous souhaitez aller plus loin?

Cliquez ici pour accéder au meilleur outil pour dénicher les biens rentables 

Joan