Pour un même logement, les candidats intéressés sont nombreux. Le propriétaire-bailleur doit donc effectuer une sélection afin de trouver le meilleur locataire. Parmi les éléments importants, la solvabilité devra être estimée, de même que les garanties qu’il peut proposer. Voici les critères importants à prendre en compte pour faire le bon choix.

Vérifier les revenus du locataire

Pour commencer, le bon locataire est avant tout celui qui sera en mesure de régler ses mensualités de loyer sans faillir. La majorité des propriétaires exigent que les revenus soient supérieurs à 3 fois le loyer mais certains sont prêts à descendre à 2,5 ou même 2 pour espérer trouver preneur.

Des exigences trop élevées risquent de faire passer à côté de candidats sérieux et de voir la vacance locative s’éterniser. De plus, un locataire avec des revenus conséquents peut être tenté de devenir propriétaire. Le juste milieu représente bien souvent le meilleur choix.

Estimer la solvabilité des candidats

Avec la loi Alur, la liste des documents qui peuvent être demandés aux locataires est réduite. Pour étudier la solvabilité des candidats, le propriétaire peut se pencher sur les éléments suivants :

  • Le dernier avis d’imposition ou de non-imposition
  • Les trois derniers bulletins de salaire
  • Les deux derniers bilans comptables pour les personnes non salariées
  • Des justificatifs concernant les pensions, les rentes, prestations sociales et familiales perçues
  • Des justificatifs concernant les revenus supplémentaires

Au-delà des documents, le propriétaire doit mener une enquête en appelant l’employeur, vérifier l’avis des impôts et s’assurer qu’ils sont authentiques. Les faux justificatifs sont légions dans le domaine immobilier donc quelques vérifications s’imposent. Ces éléments lui permettront de mieux choisir son locataire.

Des garanties contre les impayés

Les locataires qui possèdent un garant prêt à prendre en charge les loyers en cas de manquement arrivent en tête des bons candidats. Les mêmes justificatifs de solvabilité devront être demandés à son sujet afin de s’assurer qu’il corresponde à ses exigences. Ce filet de sécurité est en faveur des propriétaires qui auront davantage tendance à faire confiance.

Des organismes publics se proposent également de se porter garants. Parmi les plus connus, on peut citer le dispositif « Clé » ou la garantie Visale. Ils rassurent les propriétaires qui n’auront pas à souffrir de loyers impayés.

Juger du sérieux du locataire

Au-delà des revenus du locataire, il faut s’assurer qu’il ne va pas se rendre responsable de nuisances ou de dégradations. Pour vous en assurer, vous pouvez tenter de joindre le propriétaire précédent. Les réseaux sociaux permettent également de glaner des informations utiles.

L’attitude générale lors de la visite renseigne également sur un locataire. Le bailleur doit donc faire preuve d’observation pour pouvoir faire le meilleur choix. Le ton employé et la gestuelle donnent une idée de la personnalité du locataire.

Connaître les projets pour éviter la vacance locative

Un locataire qui se projette dans l’avenir et souhaite rester longtemps représente en général le meilleur choix. Une personne en CDI apparaît donc plus stable puisqu’elle ne risque pas de déménager rapidement.

La proximité avec le lieu de travail représente également un atout car ce confort de vie pousse le locataire à rester plus longtemps. Les familles avec des enfants scolarisés dans les écoles proches du logement représentent également des options à envisager sérieusement pour son logement.

Le cas des locataires âgés

Prendre un locataire âgé présente un certain risque. En effet, à la retraite, ses revenus risquent de chuter. Pour autant, il est interdit de donner congé à une personne de plus de 65 ans sur la simple raison qu’elle possède des revenus insuffisants pour régler son loyer.

Vous souhaitez en apprendre plus sur l'immobilier?

D'autres articles intéressants pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *